Editorial

anne-simon

Un numéro patchwork !

Nous avons essayé ces derniers temps de vous  de vous proposer des  numéros à thème. Ce troisième Noso-info de l’année 2016 dérogera à la règle !

Roger Haenen, avant de partir à la retraite (plus que méritée) nous dresse le bilan du suivi des infections associées aux soins de 2001 à 2014 chez les patients hospitalisés en psychiatrie. Comme il nous le montre bien, ce secteur ne doit pas être négligé car les infections associées aux soins sont bien présentes. Le ministre de la santé en 2005 (monsieur Demotte) l’avait déjà bien compris puisque il avait demandé au groupe de travail de la campagne de promotion de l’hygiène des mains d’impliquer à partir de la seconde campagne, les institutions psychiatriques, ce qui fut fait. Roger Haenen a d’ailleurs rapidement rejoint le groupe et a toujours veillé à ce que les campagnes tiennent compte des spécificités de ces institutions des soins.  Très récemment,  la BAPCOC a accepté la création d’une dixième plateforme d’hygiène dédiée à la psychiatrie suite à une demande de la plateforme fédérale. C’est très certainement une bonne chose. Cette nouvelle plateforme va très certainement booster les différentes initiatives que l’on voit fleurir dans ce secteur.

Frank Van Laer nous fait part d’une observation documentée au laboratoire de microbiologie de l’UZA. Si ne pas remplir assez les flacons d’hémoculture diminue de façon certaine la sensibilité du test, les remplir trop augmente les faux positifs. Pas grave en soi mais dans ce secteur de la microbiologie où on dépense beaucoup d’énergie à réaliser des tests sophistiqués pour une identification et une détection des mécanismes de résistances les plus rapides possible, tout surcroit de travail, en plus inutile est malvenu.

An Willems partage avec nous les modalités de fonctionnement de l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière et des responsables de chantier lors de travaux. Les recommandations du CSS  ont sensibilisé les Comités d’hygiène à la problématique mais beaucoup reste à faire.  Elle partage donc aussi les difficultés rencontrées. Les organismes d’accréditation internationaux nous poussent dans le même sens et attachent une importance particulière à la sécurité des patients lors des travaux.

Enfin, un sujet qui semble banal mais qui suscite beaucoup de discussions ! La toilette de soins avec des gants de toilette imprégnés, sans eau et donc sans transport d’eau, sans bacs de lavage… mais nous diraient des infirmières que je connais bien, sans le côté ‘bien être’ d’une toilette à l’eau et au savon… Pour ma part, cet article m’a convaincue. Non seulement par les arguments économiques, écologiques, gain de temps, bonne perception de la part du personnel qui réalise ce soin mais aussi par l’analyse de Frank des avantages en termes de réduction des infections, réduction de la transmission de BMR…   je suis curieuse de savoir si il vous a convaincu vous aussi !

Excellente lecture !

Article à la Une

noso-xx-3-01

Impact d’une campagne de prévention sur la prévalence d’infections associées aux soins chez des patients psychiatriques hospitalisés en Belgique: étude de cohorte dynamique et prospective (2001-2014).

Roger Haenen - Sofie Vandenbroeck
Les infections liées aux soins ont un impact important sur la morbidité et la mortalité1. Une infection liée aux soins est définie comme étant u...
Lire

Sommaire

Agenda scientifique

  • octobre 2016
  • du 4/10 au 7/10 || à Genève
    4th International Course on Implementation in Infection Control
  • du 6/10 au 7/10 || à Lille
    15ème Rencontres Internationales Francophones des Infirmiers en Hygiène et Prévention de l’infection.
  • 10/10
    NVKVV
  • du 26/10 au 30/10 || à New Orleans
    Society for Health Care Epidemiology of America (SHEA)
  • novembre 2016
  • du 6/11 au 8/11 || à Edimbourg
    FIS/HIS 2016 | Healthcare Infection Society (HIS)
Charger les évènements suivants

Proposer un article ?

Nosomail

Nos partenaires

Comité de rédaction

Les anciens numéros

Toutes les archives

Découvrez nos dossiers spéciaux

EXPÉRIENCES À PARTAGER