Home » Type d’habitations

 
 

Type d’habitations

 

Les Hayons est à l’origine, un type de village-rue.
Cette grand-rue, nommée aujourd’hui Rue de la Semois, suit l’axe O-E du plateau.
Celle-ci est délimitée à l’ouest par une chapelle et à l’est par la Ferme des fées.
De part et d’autres de ces deux « bornes » on trouve des constructions récentes sauf à l’ouest où l’on voit encore une ancienne étable magnifiquement réhabilitée et à l’est où se trouve le château Declercq.
Des constructions traditionnelles ardennaises occupent cet axe de part et d’autre ainsi que la rue des Aleines (anciennement rue de La Cornette) et la rue des Blancs-Cailloux. La rue des Champs Servais et la rue des Carrières (ancienne rue du Culot) ont vu pousser de nouvelles habitations.
L’entrée de l’église actuelle donne vers le Sud et son cimetière est situé en L renversé et inversé, sur son flanc droit et son dos.
Avant 1857, l’église était placée au même endroit mais sur un axe N-E / S-O avec l’entrée au S-O.

La seule maison classée des Hayons est une ancienne ferme située à gauche, en retrait, dans le premier virage de la rue des Aleines.
Ce serait une des premières constructions du village.
L’intérieur et la toiture ont été complètement restaurés par les propriétaires, M et Mme DUVAL qui en ont fait tout d’abord leur seconde résidence, pour ensuite l’occuper à temps plein.
Ils l’ont dotée, en façade, d’une clôture en pierres de schiste dressées. Le chemin reliant la route à l’habitation est fait, lui, de pierres posées sur chant et doit avoir l’âge de la maison .

La maison classée

La maison classée

 

A voir également, au fond de la rue des Blancs Cailloux, le toit de la ferme restaurée de Daniel Gobeaux est toujours façonné de schiste à l’ancienne et surmonté des fameuses ardoises posées en quinconce: les corbeaux.

Le toit de la maison de Daniel Gobeaux.

Le toit de la maison de Daniel Gobeaux.

 

Cliquez sur la carte pour agrandir

carte3mini